Vie et mort d’une batterie en quelques mots

le sulfate de plomb, l’oxydation des plaques et l’âge de la batterie sont deux facteurs de dégradation qui altèrent la capacité des Accumulateurs/batteries.

Une Accumulateur au plomb est formée de plaques de plomb spongieux et de dioxyde de plomb qui baignent dans de l’acide sulfurique dilué avec de l’eau déminéralisée. Lorsque l’accumulateur est déchargé, une partie de ces plaques est transformée en sulfate de plomb et l’acide sulfurique voit sa densité baisser. La charge de la batterie permet de transformer le sulfate de plomb en acide sulfurique et de reconstituer les plaques. Au fil du temps, le sulfate de plomb a tendance à cristalliser et à s’incruster dans la porosité des plaques de la batterie, formant des îlots solides qui empêchent sa nouvelle dilution dans l’acide sulfurique. A mesure des cycles de charges et de décharges, la batterie devient « sulfatée » et se dégrade. La progression des ramifications cristaux génère à longues des sous pression internes qui endommage irrémédiablement les plaques.